mardi 31 octobre 2017

Ma pile à lire spéciale automne et Halloween 📚🍂

Si l'automne est la saison idéale pour se blottir dans un plaid et regarder une série ou un film, c'est aussi et je crois un des meilleurs moment pour se plonger dans un livre. Car si la télé et le cinéma nous offrent de belles références, la littérature n'est pas en reste quand il s'agit de nous plonger dans des ambiances un peu sombres et lugubres, pleines de mystères et de fantastiques !
Je me rends compte que j'ai trop longtemps délaissé le genre littéraire au profit des deux autres d'ailleurs, que je n'avais pas le réflexe "livres de saisons". Mais l'hiver dernier j'avais adoré me composer une pàl spéciale, et comme les séries (dont je vous parlais dans mon dernier article ici), cet automne j'ai décidé de me faire une pàl spéciale, avec du mystère, du fantastiques, des frissons et une petite touche de renards (car n'oublions pas que l'automne reste la saison des renards) !


Des mois que je veux le lire (il était déjà dans ma pàl pour cet été), et c'est le premier livre de ma pàl que j'ai déjà commencé. Cela fait maintenant plus d'un mois que j'ai débuté ma lecture mais avec mon nouveau boulot, et toutes les choses que j'ai eu à faire depuis, je n'ai toujours pas réussi à le terminer. Pourtant de ce que j'ai lu jusqu'à présent, je trouve l'histoire très mignonne et les personnages très touchants qui ne sont pas sans me rappeler Rox et Rouky.

Je ne suis pas friande de roman policier, pourtant celui-ci a éveillé mon intérêt : d'une part car l'intrigue se déroule en Angleterre au XIXe siècle (l'historienne et la fan de l'Angleterre que je suis ne pouvais demander mieux), et d'autre part une héroïne qui défie les convenances sociales dans un livre qui aborde des thématiques féministes, je ne peux que dire oui ! 
Il me tarde donc de me plonger dans cette enquête, d'autant plus que j'ai lu pas mal d'avis positif à son sujet. J'attends donc beaucoup de cette lecture qui regroupe tout plein de thématiques qui me tiennent à coeur et qui, je l'espère, saura me faire voyager (dans le temps et dans l'espace, donc).

C'est un peu ma lecture "frissons" de ma pàl, car je ne sais pas du tout à quoi m'attendre. Rien que le résumé me donne les jetons mais en même temps il s'agit d'un roman jeunesse, donc je me dis que cela ne peut pas être si terrible que ça, n'est-ce pas ? Étant une grande peureuse depuis mon plus jeune âge, je n'ai par exemple jamais lu un seul Chair de Poule de ma vie, je ne sais donc absolument pas comment sont traités les sujets un peu flippants comme ça en littérature jeunesse... J'espère donc ne pas être trop terrifiée au point de faire des cauchemars et rêver de poupée possédée !



J'ai lu les deux premiers tomes de cette trilogie l'année dernière et le tome 3 avait tellement tardé à être dispo à la médiathèque que je l'avais complètement zappé. Il faut dire que j'ai été un peu déçue par le premier tome. Je n'ai pas détesté mais je m'attendais à ... mieux. Pourtant je me souviens avoir beaucoup plus apprécié le second volume au point d'avoir hâte de lire la suite des aventures de ces enfants particuliers.
La période d'Halloween me semblait donc être parfaite pour découvrir ce que recèle cette "bibliothèque des âmes" et terminer cette trilogie.



Un dernier livre un peu "bonus" pour cette pàl, car je l'ai réservé depuis plusieurs semaines mais il n'est malheureusement pas encore revenu à la médiathèque, je n'ai donc (pour l'instant) pas pu l'emprunter.
Le résumé m'intrigue beaucoup, mais c'est surtout les bonnes critiques qu'il a reçu qui m'a donné envie de découvrir la plume de Mélissa Bellevigne. Le deuxième tome de Paranoïa vient tout juste de paraitre, de quoi éveiller encore plus mon intérêt ! J'espère donc le récupérer assez rapidement car toute cette histoire d'institut psychiatrique et de mystère, je ne sais pas vous mais moi ça me plonge direct dans l'ambiance d'Halloween !

🎃

Personnellement, vous l'avez probablement remarqué mais mes choix de lectures se portent presque toujours vers la jeunesse et le YA, puisque c'est le genre que je préfère. Mais si vous êtes plus branchés lectures et romans classiques, la littérature classique regorge également de références surtout en ce qui concerne le gothique et le mystère tel que Dracula, ou encore Frankenstein. Vous avez aussi Le Crime d'Halloween d'Agatha Christie (que j'avais d'ailleurs lu l'année dernière dans le cadre du Club Lecture de Mango&Salt). Vous pouvez également vous orienter vers des réécritures de classiques, je pense ici notamment à Orgueil et Préjugés et Zombie.
Et si vous êtes plutôt du genre à vous évader, et que vous n'êtes pas trop fan des adaptations en séries, vous pouvez opter pour Outlander de Diana Gabaldon ou encore la saga Game of Thrones (pour l'instant je me contenterais des séries).
Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts si vous souhaitez une (ou des) lecture(s) qui vous mettent dans l'ambiance d'Halloween !

Vous aimez lire des livres en particulier durant l'automne ?
Si oui, lesquels ?

dimanche 29 octobre 2017

Ma liste de séries à regarder spéciale Automne et Halloween 👻


De plus en plus, j'aime me faire un planning de séries à regarder un peu thématiques, suivant les périodes et les saisons.
Ayant (en plus) accumulé énormément de retard dans celles que je regarde et/ou souhaite commencer, j'ai décidé de me faire une liste de séries à visionner durant cet automne, histoire de me motiver et surtout de me mettre dans l'ambiance si particulière de cette saison.
J'avais adoré me faire un trackers pour cet été, j'ai donc réhitérer pour les mois d'Octobre et Novembre avec cette fois au programme : du fantastique, un peu d'horreur, des monstres et des zombies bien sûr pour la période d'Halloween, mais aussi de l'évasion !


Outlander s03

Cette année, Outlander a fait son retour pour l'automne, et je dois avouer que ca tombe plutôt bien car j'avais hâte de retourner en Ecosse, et je trouve que c'est la saison parfaite pour regarder ce genre de série : enroulée dans un plaid, avec un thé, et un bougie parfumée, que demander de plus pour suivre les aventures de Claire et Jamie ?
Je dois vous avouer ne pas avoir été emballée plus que ça par les deux premiers épisodes que j'ai regardé, je les ai trouvé long, à tel point que je me suis pas mal ennuyée devant ... J'espère donc que ce démarrage en douceur nous réserve de belles surprises pour la suite !


Game of Thrones s07

Je ne savais pas trop si j'allais regarder cette nouvelle saison, car Game of Thrones est loin d'être une série qui m'emballe plus que ça, je ne lui trouve rien de bien fou (je dirais même que je la trouve surcôté de ouf). J'avais toujours dit que j'arrêterais de me "forcer" à la regarder lorsque mon personnage préféré partirait, ce qui s'est produit la saison dernière.
Sauf que : 1. La plupart de mes amis regardent et j'ai envie de pouvoir en discuter avec eux, et pas me sentir out.
2. Et puis aussi surtout car je suis curieuse et j'ai envie de savoir comment évolue les différentes intrigues, où en sont les personnages, qui va mourir et surtout qui va monter sur ce foutu trône.
J'ai aussi réalisé que j'appréciais un peu plus la série en enchainant les épisodes, et puis l'arrivée de l'hiver et des mauvais jours est un peu le meilleur moment pour les regarder, non ?


Stranger Things s01 & s02

La première saison était dans me liste pour cet été, finalement je n'ai pas eu le courage (ni le temps) de la regarder dans ma vieille maison en Auvergne (je suis une grosse trouillarde ok) et je me suis dit que ça serait parfait pour la période d'Halloween. Netflix vient d'ailleurs tout juste de sortir la saison 02, donc si je  suis emportée dans cette univers (et pas morte de peur), je pourrais enchainer les épisodes ! J'ai hâte d'enfin découvrir cette série dont tout le monde parle et qui semble faire l'unanimité.


Bates Motel s04 & s05

Je n'ai jamais pris le temps de terminer cette série, pourtant à chaque fois que je commençais une saison j'étais complètement embarquée dans l'univers très sombre de ce célèbre Motel. Les acteurs sont formidables, l'ambiance est pensante, parfois glaçante et c'est ce qui la rend si particulière et adictive. Il me tarde de retourner au Bates Motel et surtout connaitre comment la série se termine puisque la saison 05 est l'ultime saison des aventures de Norma et Norman Bates.


iZombie s02

J'avais regardé la première saison, l'année dernière à peu près à la même période il me semble, et j'avais beaucoup aimé le côté décaler de cette série. Je ne suis pas fan des séries policières en général, mais l'idée d'y intégrer une histoire de zombie m'a beaucoup plus, et j'ai trouvé les différents personnages attachants !
Je n'ai noté sur mon trackers que la saison 02 pour l'instant, mais la saison 03 a été diffusé au printemps dernier si jamais je veux continuer sur ma lancée.

👻

Nous sommes déjà fin octobre et je n'ai regardé que quelques épisodes d'Outlander, il va falloir que je me bouscule un peu si je veux arriver à tout voir d'ici le mois de décembre (je me suis donnée les mois d'octobre et novembre pour cette sélection). En sachant que j'ai également toute une pile à lire spéciale automne et Halloween qui m'attends, et dont j'essaye de vous parler prochainement !

Et vous, vous avez prévu de regardé une ou des séries en particulier durant l'automne ?

jeudi 26 octobre 2017

You could say that my life's a mess but I'm still looking pretty in this dress


Plus d'un mois sans poster par ici, cela ne m'était pas arrivé depuis longtemps de laisser complètement le blog de côté autant de temps. Mais si vous me suivez sur Twitter, vous n'êtes pas sans savoir que le mois de septembre a été, pour moi aussi, synonyme de rentrée : en effet j'ai commencé un nouveau vrai boulot (je vous en reparlais peut-être prochainement) et il a fallut que je trouve mon rythme, que j'arrive à m'organiser, et surtout gérer mon stress et mes petites angoisses qui n'étaient jamais loin.
Alors, un peu par obligation, mais aussi un peu par choix, j'avais décidé de mettre le blog en pause pendant quelques temps, sans réellement savoir pour quelle durée.
Parce que des idées d'articles, j'en ai. J'en ai même beaucoup trop qui attendent d'être rédiger (certains depuis des mois). Sauf que je n'avais plus du tout l'envie ni la motivation d'écrire. Ces six derniers mois, je me forçais un peu à poster, parfois, pour ne pas laisser le blog à l'abandon, parce que depuis un an maintenant je m'étais "imposer" un rythme de publication régulière... au détriment de certains articles que j'ai pu poster ces derniers mois qui étaient loin d'être aboutis, et un peu publiés à la va-vite, histoire de me tenir à ce planning, censé me motiver et qui finalement était devenue un peu contraignant, n'ayant pas toujours le temps (ou l'envie) de me consacrer au blog.


Je ne savais pas trop comment revenir, et c'est finalement avec un petit OOTD très simple que j'ai décidé de reprendre tout doucement en main ce petit blog auquel je tiens trop pour l'abandonner indéfiniment.

C'est Elisa qui m'a proposée de nous retrouver et profiter du beau temps encore présent à Paris la semaine dernière pour shooter ce look (et qui m'a par la même occasion bien remotivée pour revenir par ici).


Je portais ma petite robe noir H&M que j'avais déjà eu l'occasion de vous montrer ici, avec mes collants Mickey, eux-aussi de chez H&M, que aviez également déjà pu apercevoir dans différents outfits (notamment celui-ci). Je me souviens avoir un peu hésité à me les prendre à l'époque car je les trouvais un peu chers pour mon budget d'étudiante, et finalement ils sont super résistants (même s'ils commencent malheureusement à s'user à force de les porter).
J'avais également ressorti mon sac sceau La Redoute que j'ai trainé tout l'hiver dernier et que je ne vous présente plus (porté ici et ).


En ce qui concerne les "nouveautés" de ce look, il y a tout d'abord ce pull Monki rose pâle, à priori très simple, mais qui est fendu/croisé dans le dos ! Je l'ai trouvé sur Asos au début du printemps, j'avais tout d'abord craqué sur sa couleur et lorsque j'ai vu ce détail dans le dos, je n'ai pas résisté bien longtemps (surtout qu'il bénéficiait d'une bonne promo).
J'avais dans l'idée de le porter avec un jean taille haute, et une brassière, et finalement je trouve qu'il s'accorde aussi hyper bien sur une robe.
Et pour casser un peu le côté terne et "classique" de la tenue, j'avais enfiler mes running Nike, achetées principalement pour courir mais que j'aime bien porter parfois dans la vie de tous les jours car :
1. Elles sont super légères et confortables.
2. Leur couleur ne passe pas inaperçue et met tout de suite un peu de pep's à une tenue (et surtout au moral).
3. Je ne vais pas beaucoup courir, donc il faut bien les rentabiliser un peu.


Pour ce qui est des accessoires, je me tourne de plus en plus vers des bijoux minimalistes et/ou un peu géométriques, c'est le cas de mon collier H&M rose gold, que je ne vous avais encore jamais montré par ici alors que je le porte presque tout le temps depuis un an.
Et comme ma soeur me connait si bien, elle m'a offert cette jolie bague en argent pour mon dernier anniversaire que j'aime beaucoup beaucoup.


Robe (old) - H&M  Pull - Monki Chaussures - Nike Dual Fusion
Collants (old) - H&M ◇  Sac - La Redoute ◇ Bague - Marc Orian Collier - H&M



Un énorme merci à Elisa pour ces (jolies) photos

lundi 11 septembre 2017

Mes petites lectures #4 📚

Bientôt trois mois que je ne vous avais pas partagé mes avis sur mes dernières lectures, mais entre le mariage de ma soeur et l'arrivée des vacances, j'ai un peu tardé pour la rédaction de cet article (qui aurait dû être posté pendant les dites vacances...).
Voici donc les trois derniers livres que j'ai lu avant juste avant l'été (durant lequel j'ai dévorer ma pàl complètement folle embarquée dans mes valises) : un roman à suspens sur fond de tragédie familiale, une sympathique petite comédie romantique légère, et un récit des aventures d'une petite fille sous forme de journal.


Résumé : Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.

* * *

Avis : J'étais très intriguée par le résumé de ce livre et j'avais très envie de lire quelque chose qui me tienne en haleine, que je ne veuille plus lâcher avant d'en connaitre le dénouement. Après tous les bons vais que j'avais lu sur Goodreads "We Were Liars", de son titre original, me semblait donc être parfait.
Malheureusement, j'ai eu énormément de mal à entrer dans l'histoire (probablement car je n'étais pas d'humeur et n'avais pas vraiment le temps de le faire au moment de ma lecture).
Je l'ai tout de même continuer car j'avais très envie de savoir qu'elle était cet accident dont personne ne voulait parler, j'avais mille et unes idées, et pourtant je m'attendais à tout sauf ça.
Et, comme beaucoup, j'ai presque eu envie de recommencer le livre du début pour m'arrêter et faire plus attentions à certains détails du récit, voir s'il y avait des indices, des pistes sur cet incident.
J'ai néanmoins beaucoup apprécié la façon dont était rédigé le livre, on avait vraiment l'impression de lire le journal de Cadence au jour le jour et d'être plonger dans ses pensées, ses doutes, ses souvenirs, et le mélange de sentiments auxquelles elle devait faire face.
Finalement, je pense que je m'attendais à beaucoup plus de suspens que ça, et c'est ce qui m'a manqué pour réellement apprécié ce roman qui m'a quelque peu déçu.

Note : 3/5

Résumé : Tristesse : Pourquoi n'est-il pas amoureux de moi ? Je suis tellement adorable ! 

Colère : Il se prend pour qui ? Je vais le tuer. 
Folie : Si je ne le revois pas, je vais me couper les cheveux avec cette cuillère à soupe. 
Vengeance : Je vais lui offrir un chien et le lui voler. Comme ça, j'aurai un chien, et il ne lui restera plus que ses yeux pour pleurer. 
Déni : Il va revenir. Je vais l'attendre en me gavant de chocolat.

Depuis que Catriona s'est fait larguer, sa vie est rythmée par les rencards foireux et les billets d'humeur qu'elle rédige dans la presse.
Désespérée de ne pas trouver chaussure à son pied, elle décide d'appliquer à la lettre les règles d'un célèbre guide de séduction tout en publiant son journal de bord sentimental.
Cat doit bien admettre que les recettes révoltantes des Règles d'or de la séduction portent leurs fruits : elle se métamorphose en femme idéale et l'homme qui la courtise a tout pour plaire.

Mais n'aspire-t-elle pas à être aimée pour ce qu'elle est, c'est-à-dire tout sauf la femme idéale ?

* * *

Avis : C'est par hasard que ce livre s'est retrouvé entre mes mains un jour à la médiathèque, et c'est le coup de la "vengeance, offrir et voler le chien" dans le résumé qui m'a convaincu de l'emprunter (totalement mon genre de faire ça). Et je dois dire que ce fut une agréable surprise !
Rien de bien fou dans ce roman léger et frais, c'était drôle et sans prise de tête exactement ce qu'il me fallait, après "Nous Les Menteurs".
On se doute assez rapidement du dénouement mais j'ai quand même eu un petit sourire débile en arrivant à la fin. Le personnage de Cat est vraiment attachant en plus d'être drôle (j'ai beaucoup aimé son répondant, et sa vision de l'amour). Un bon petit livre feel good, parfait pour les vacances d'été, à lire au bord de la piscine (ou de la mer) ou sinon sous la couette avec un petit thé durant l'automne qui approche, histoire de se mettre un peu de baume au coeur.

Note : 3/5


Résumé : Mina joue avec les mots, invente des histoires, raconte sa vie de tous les jours, le bonheur d'aller se percher dans son arbre et de regarder la vie d'en haut, parmi les oiseaux, loin du monde d'en bas, où elle a eu si peur. C'est d'amitié et de la liberté que nous parle Mina.
Écrire lui permettra-t-il de nous confier son secret et de s'ouvrir enfin au monde ?

Ce livre fait écho à Skellig, le premier roman pour la jeunesse de David Almond, qui valut à son auteur une reconnaissance internationale.

* * *

Avis : J'ai eu beaucoup de mal à noter ce livre et surtout commenter ma lecture car, tout comme Nous Les Menteurs, je ne pense pas l'avoir lu au meilleur moment et dans les bonnes conditions.
J'ai mis beaucoup de temps à le lire, je l'ai laissé en pause plusieurs fois, et pendant un moment avant de le terminer.
Je m'appelle Mina n'est pas une histoire avec beaucoup de rebondissement et de suspens, et comme je n'avais pas du tout le temps ni l'envie de me plonger dedans lorsque je l'ai lu, je n'ai pas réussi à en apprécier la lecture.
Néanmoins, lorsque j'arrivais un temps soit peut à me mettre dedans, j'ai trouvé ce roman très sympathique et touchant. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'histoire est raconté, du point de vue de Mina, suivre son évolution au fil des pages de son journal (avec une mise en pages de rigueur), tout en simplicité et en sincérité. 
Malheureusement je n'ai pas réussi à accrocher, je reste donc très mitiger et sur ma réserve quant à cette lecture, qui je pense aurait mérité plus d'attention et de temps de ma part pour l'apprécier pleinement.

Note : 2,5/5


Comme je vous le disais plus haut, j'avais emporté pas mal de livres avec moi durant mes vacances en Auvergne, car c'est surtout à cette période que je lis le plus. Et bien que je ne sois pas arrivée à bout de ma pàl (j'avais vu large) j'ai tout de même pas mal de livres à vous présenter, avec notamment deux beaux coups de coeur, dans un prochain article à propos de mes petites lectures !

mardi 29 août 2017

Mon petit coin de Paradis 🌾👒


Si Disneyland Paris est ma Happy place, et donc l’un de mes endroits préférés sur terre que j’aime appeler ma « deuxième maison », la première et ma vraie maison est (et restera toujours) l’Auvergne.

J’y vais depuis que je suis toute petite, presque depuis que je suis née en fait (quelques mois après ma naissance, ma maman m'y emmenait déjà passer mes premières vacances).
Nous y avons une maison familiale où nous avons donc la chance de pouvoir nous y rendre quand nous le souhaitons. 
C’est donc la-bas que j’ai passé la plupart de mes vacances étant enfant, j’y allais parfois jusqu’à trois fois par an (au printemps, l’été, et durant les vacances de la Toussaint). On se retrouvait en famille  dans notre maison, mais surtout on retrouvait les copains de vacances avec lesquels on faisait les 400 coups dans notre petit village.
Parce que les vacances en Auvergne c’était un peu synonyme de liberté : on rentrait à la maison bien souvent uniquement pour les repas, le reste du temps on le passait dehors à s’amuser.
En grandissant, les vacances en Auvergne se sont faites plus rare, plus espacées, mais ont gagné en préciosité
C’est le rendez-vous de l’été que je ne manquerais pour rien au monde, il n’y jusqu’alors pas eu un seul mois d’Août où je ne suis pas partie me ressourcer un peu dans mon petit coin de paradis, loin de tout.


J’en parle souvent de l’Auvergne, de ma hâte d’y retourner, du bien que ça me fait d’y être, mais je partage très peu de choses dessus, ou quelques photos par-ci, par-là, sans jamais vraiment tout dévoiler.
Car d’une certaine manière, je crois que je n’en ai pas envie. Je veux que ça reste mon petit jardin secret où je peux me réfugier au moins une fois dans l’année.

Mais je n’imaginais pas d’autre décor pour shooter cette acquisition faite en mars dernier et dont j’avais hâte de vous parler.
Une petite folie que je n’ai pas hésité longtemps à faire lorsque je l’ai vu dans la boutique Claudie Pierlot à La Vallée Village. Il s’agit de la robe Reinaldine, que j’avais vu sur des blogs, que j’avais regretté de ne pas avoir prise lors des soldes d’été l’année dernière et dont je rêvais secrètement depuis.
Malheureusement, il ne restait plus que deux modèles en boutique et bien évidemment, il n’y avait plus (ce que je pensais être) ma taille. Je tente quand même d’essayer ce petit 34 dans lequel je pense ne jamais rentrer, et là, surprise. Elle tombe parfaitement, sur les hanches, au niveau des jambes et de la poitrine, comme si elle avait été faite sur mesure pour moi. 
J’hésite un peu, vu son prix qui dépasse largement mon budget, mais je me dis que l’occasion est trop belle, que je peux bien me faire plaisir de temps en temps. Et puis, je vérifie son lieu de fabrication : la Bulgarie. Une petit folie oui, mais un achat qui reste un temps soit peu « éthique ».


Alors, depuis mars j’attendais le retour des beaux jours pour pouvoir la porter, cette petite robe Claudie Pierlot, qui me rappelle étrangement une de mes préférées que j’avais lorsque j’étais enfant.
Je me voyais déjà l’immortaliser dans un décor champêtre, mais voilà à Paris, difficile de trouver un pré ou un champs de blés...

Et finalement, j’ai réalisé que l’endroit que je m’imaginais, que je visualisais depuis le début n’était autre que l’Auvergne.
Alors c'est ici que je vous emmène, dans ma jolie robe Claudie, au bout de ce chemin, quand on sort de la forêt des Pins, à la fin d'une de ces longues et belles journées d'été lorsque le soleil commence à se coucher derrière les montagnes, en face de ce champ de blés … Cela vous donne un petit aperçu de ce à quoi ressemble mon petit paradis ♡ 


RobeClaudie Pierlot ◇ Chaussures - Minorquines ◇ Chapeau (old) - Carrefour


🌾

À l’année prochaine, ma jolie Auvergne.

dimanche 13 août 2017

Les Films du Mois #17 - Juillet 🎬

Contrairement au mois précédents, j’ai pris le temps d’aller au cinéma durant le mois de Juillet et surtout voir presque tous les films que je voulais voir ou rattraper (j’en ai malheureusement raté quelques un…) avant mon départ en vacances.
Ma carte UGC a donc bien chauffé, et j’étais bien contente de retrouver régulièrement les salles obscures, tout particulièrement lorsqu’elles me réservaient de jolies surprises, et surtout des films un peu variés !



It Comes at Night (2017) 
Je ne suis absolument pas fan des films d’horreurs, épouvantes et autre source d’angoisse, mais dans un élan de folie (et de courage ?) je suis allée voir ce film avec mon amie Clémentine (à sa grande surprise). La bande annonce m’avait pas mal intriguée, je voulais savoir ce qu’était ce virus qui transformait les gens la nuit… et bien, sans vouloir vous spoilier, grosse déception finalement le film n’est que la version longue de la BA. Je me suis ennuyée de fou, je n’ai absolument pas eu peur et même les jump scares n’ont pas réussi à me surprendre. Bref, pour la grosse frayeur cinématographique, on repassera.
En plus, la figure du père, chef de famille, du paternel fort, qui commande, « protège » la famille en lui imposant des directives pour survivre : euuuuurk, thanks but no thanks.

Le Grand Méchant Renard et autres contes (2017) 
Vous le savez, les films d’animations sont mon genre cinématographique préféré, et alors en plus quand il s’agit d’un petit renard en tête d’affiche, impossible de résister.
Je ne connaissais pas du tout la Bande Dessinée dont sont tirés ces trois petites histoires, c’était donc la grosse surprise et j’ai adoré. Je ne me suis absolument pas ennuyée, j’ai beaucoup rigolé, c’est pile le genre d’humour que j’aime. C’est à la fois très drôle et très mignon, et cela fait rire aussi bien les enfants que les grands.
J’ai eu une préférence pour la deuxième histoire, mais j’ai beaucoup aimé la troisième également qui m’a donné envie d’être à Noël et regarder les films propres à cette période. 


Everything Everything (2017) 
J’avais lu le livre l’été passé, que j’avais bien aimé mais sans plus, la fin m’ayant quelque peu déçue. J’avais tout de même hâte de découvrir l’adaptation, notamment pour retrouver Amanda Stenberg en tête d’affiche.
Je n’ai d’ailleurs pas été déçue par son jeu d’actrice, elle incarnait Maddy à merveille. Mais c’est tout. Je n’ai absolument pas aimé l’adaptation, je l’ai trouvé plate et mièvre au possible. Et alors l’acteur qui incarne Olly était aussi charismatique qu’un cailloux et il n’y avait absolument aucune alchimie entre les deux acteurs principaux. C’est dommage, car il y avait quand même matière à en faire un film pour ados sympathiques, mais la mayonnaise n’a pas pris pour ma part.

Moi Moche et Méchant 3 (2017) 
Je n’avais pas dans l’idée d’aller voir ce troisième volet des aventures des Minions, le premier film restant pour moi le meilleur et surtout se suffisant à lui-même. Mais ma maman avait très envie de le voir, nous y sommes donc aller ensemble. Il était sympa, mais comme le précédent volet et le film des Minions, les gags sont les mêmes, l’humour ne vole pas très haut, donc on rigole un peu au début, puis on fini par se lasser et rouler un peu des yeux.
Le méchant sorti tout droit des 80’s m’a tout de même bien amusé, et je ne vous parle même pas de la BO du coup qui m’a hypé de fou. Et puis la petite Agnès a fait une fois de plus fondre mon coeur (entre les licornes et a chèvre, j’en viens à ma demander si ça ne serait pas moi en version dessin s animés).

Dunkerque (2017) 
A force d’en entendre parler, de voir des morceaux de BA avant chaque film, et surtout savoir qu’Harry Styles jouait dedans (One Direction feels), j’étais assez curieuse de découvrir ce film. Le côté historique m’a bien évidemment aussi convaincu d’aller le voir. Je ne suis pas une grande fan de Christopher Nolan (je dirais même que je connais rien de sa filmo, en fait), je n’avais donc pas beaucoup d’attente, et finalement je pense que c’est ce qui m’a permit de l’apprécier. J’ai eu un peu du mal au début, avec les changements chronologiques et géographiques, et puis j’ai rapidement été prise dedans. Le côté "peu de dialogue" m’a parfois un peu dérangé, mais la BO le fait vite oublier. Personnellement, je n’ai pas eu l’impression de suffoquer devant le film, ou alors, je ne m’en suis pas rendue compte. 
Et je dois avouer avoir été agréablement surprise de voir qu’Harry Styles faisait bien plus qu’une simple apparition, et qu’il se fondait parfaitement dans le reste du cast. 

Baby Driver (2017) 
Les bons retours m’ont un peu influencés pour aller voir Baby Driver, qui je pensais, était une petite comédie légère et rigolote. Que nenni, quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai (rapidement) compris qu’on était loin du petit film léger auquel je m’attendait. 
Je ne sais pas si c’est la BO, l’ambiance diner, mais le film m’a plongé dans une tout autre époque. On est rapidement embarqué dans les folles courses poursuites de Baby rythmé par sa playlist qui donne toute leur dimension aux différentes scènes d'actions. Ansel Elgort est vraiment génial dans ce rôle, tout comme le reste du cast d’ailleurs.
Je reste tout de même assez mitigé, je ne me suis pas ennuyée mais je n’ai pas non plus été totalement embarquée dans les coups de volants de Baby, même si j’ai été assez touché par son histoire, et par le handicap que le film met en avant.

Spider-Man Homercoming (2017) 
Spider-Man a toujours été un de mes super-héros préférés, sûrement car c’est celui que je trouve le plus « normal » et terre à terre. J’avais donc hâte de découvrir ce nouveau Peter Parker (que j’avais déjà beaucoup apprécié lors de son introduction dans Civil War), et je n’ai pas été déçue.
J’ai retrouvé l’humour et la désinvolture du personnage. Le fait qu’il soit interprété par un vrai ado, était aussi d’autant plus appréciable. J’ai également beaucoup aimé l’intégration rapide de son meilleur ami dans son secret et qu’il devienne son acolyte pour pouvoir mener à bien sa double vie. 
J’ai néanmoins trouvé Iron Man un peu trop présent, bien que cela soit justifier puisqu’il s’agit de son mentor, mais je regrette un peu l’époque où les Avengers avaient leur propre films et se retrouvaient uniquement pour ceux de la franchise Avengers.
Au contraire, j’ai regretté le manque de présence de Zendaya, j’ai adoré son personnage et sa manière de l’interprétée, j’ai donc très hâte de la voir évoluer dans les prochaines aventures de Spider-Man, au côté de Tom Holland qui endosse le rôle et le costume de l'homme araignée à merveille.

Baywatch : Alerte à Malibu (2017) 
Ce film ne faisait absolument pas partie de ceux que je voulais voir absolument, mais lorsque mon amie Elisa m’a dit qu’elle était intéressée, je me suis dis que ça serait l’occasion. 
Je n’avais pas vraiment d’attente, et heureusement, car le film est bourré de clichés : c’est drôle parfois, mais c’est souvent lourd, très lourd. Je ne suis pas une grande fan de ce genre d’humour typiquement américain, qui frôle le vulgaire, et est souvent sexiste. D’ailleurs, sur ce point là, Baywatch m’a un peu posé souci car je ne savais pas s’il cherchait à dénoncé le sexisme en utilisant l’humour ou bien au contraire, utilisait le prétexte de l’humour pour le renforcer…
J’ai tout de même apprécier le fait que personne se prenne au sérieux et que pas mal de truc soit tournée en dérision, ainsi que les références à la série Alerte à Malibu. Bref, un film sympathique pour patienter avant les vacances, mais qu’on ne regardera pas tous les étés.


Comme tous les ans, le mois de juillet est souvent synonyme de nombreuses sorties cinés et je suis bien contente d'avoir réussi à en profiter, d'autant plus que la programmation m'a plutôt pas mal emballée (même si je reste mitigée sur certains films).

lundi 31 juillet 2017

Wedding Day 💍💌

Le mois dernier, après des années de relation, et un bébé (plus si bébé que ça d'ailleurs), ma soeur  s'est enfin mariée ! Je n'en ai pas beaucoup parlé sur les réseaux sociaux, voir presque pas car je n'aime pas trop exposé ma vie personnelle, encore moins celle de mes proches, et aussi et surtout car je crois que je ne réalisais pas trop.
Le mariage est loin d'être, pour moi, un but dans la vie,  au contraire, mais je n'ai pas eu d'autre choix que de m'investir dans celui-ci là car déjà c'était le mariage de ma soeur donc difficile d'y échapper et surtout, elle m'avait demandé d'être un de ses témoins !
Alors entre l'enterrement de vie de jeune fille à lui organiser et aider à quelques préparatifs pour le Jour-J, j'étais presque aussi stresser que la mariée (et vous comprendrez mieux mon absence sur le blog ces trois derniers mois).
Ma soeur avait choisi un thème un peu "champêtre" pour son mariage, notamment pour la décoration de table, et nous avons profité d'un parc un peu boisé se trouvant juste derrière le restaurant où nous passions la soirée pour faire des photos autour de cette thématique.


Car oui, en plus d'être témoin (et aussi maquilleuse attitrée de la mariée), j'ai dû jouer les photographes le temps d'une journée : alors faire des photos de touristes en voyages, prendre des photos un peu travailler pour le blog, ça j'ai l'habitude, je me débrouille, mais faire des photos pour un évènement, qui plus est du mariage, et EN PLUS celui de ma soeur, je vous dis pas la pression sur mes petites épaules !
Finalement l'exercice, bien que stressant, fut assez amusant, surtout lors de la séance pour prendre en photo les deux jeunes mariés de façon un peu romantique et jolie (des photos de mariages quoi) : je dois vous avouer que mon "expérience" de blogueuse mode (lol) m'a bien servit sur ce coup car je sais à quel point ce n'est pas forcément évident de poser. Nous avons donc bien rigolé, on a essayé de faire ça bien, sans trop se prendre au sérieux non plus.
J'en partage donc quelques unes ici car je dois dire que je ne suis pas peu fière du résultat des différentes photos prisent durant la journée.


Alors pour cette journée un peu spéciale, il me fallait bien évidemment une tenue tout aussi spéciale et de rigueur.
Je n'ai pas mis longtemps à savoir quelle genre de tenue je souhaitais porter : je voulais une robe rose pâle ou poudrée, simple tout en étant élégante (et surtout que je pourrais reporter par la suite).
Après quelques recherches un peu malheureuse, je commençais un peu à désespérer, et c'est finalement tout bêtement sur Asos que j'ai trouvé la parfaite petite robe rose pâle de mes rêves. Même si au début, je n'étais pas convaincue car je la trouvais un peu trop simple. 
Et puis après l'avoir essayé avec mes différents accessoires qui eux ne l'étaient pas vraiment simple, je me suis dis qu'elle était parfaite, c'était elle et pas une autre, avec sa forme un peu kimono et son maxi décolleté en V.


Car bien avant d'acheter ma robe, je savais déjà quel sac j'allais prendre pour le mariage (j'aime bien tout faire dans le désordre) : souvenez-vous, en novembre dernier, je me suis rendue à Londres le temps d'une journée avec ma maman, et il y avait un truc en particulier que je souhaitais à tout prix ramener et que j'avais donc mit dans ma Wishlist. Il s'agit bien évidement du super sac en forme d'Arc-en-Ciel de chez Skinny Dip. Je ne l'avais encore jamais utilisé de peur de le salir alors je n'attendais que ça, le mariage, pour pouvoir dégainer mon petit sac.


Pour les chaussures je ne savais pas trop ce que je souhaitais porter, je n'avais pas spécialement envie de m'acheter une paire d'escarpins juste pour porter ce jour là et ne jamais les remettre ensuite. Et c'est ma maman qui a eu la géniale idée de me suggérer mes Minorquines, mes "chaussures de princesse" comme elle dit, pour cette journée. Pas besoin de racheter des chaussures, et surtout j'étais à plat et donc à l'aise toute la journée et soirée (pour prendre les photos puis danser jusqu'au bout de la nuit), et je n'ai absolument pas eu mal aux pieds !

Pour ce qui est des bijoux, je portais simplement un collier que j'avais eu pour mes 18 ans, un petit bracelet que ma soeur m'avait offert et ma bague Urban Outfitters (elle aussi, rapporter de Londres).

Un outfit assez simple finalement pour profiter de cette journée un peu spéciale mais qui fut à l'image de ma soeur et son copain (désormais mari) : joyeuse, chaleureuse, conviviale et surtout pleine d'amour.


Robe - Asos ◇ Chaussures "Avarca" - Minorquines ◇ Sac - Skinny Dip



Merci à ma soeur qui, malgré son rôle de mariée et donc reine de cette journée, a bien voulu jouer les photographes à son tour (et surtout merci de m'avoir fait confiance pour les photos et ainsi créer des souvenirs de ce jour spécial).